514 524-1444 | EN

Intéressé(e) ?

La semaine de 4 jours, à prendre ou à laisser ?

vendredi 10 décembre 2021, 12:18

La semaine de 4 jours - mode de travail implanté depuis plusieurs années dans certaines entreprises européennes, le débat entourant la semaine de quatre jours semble être redevenu d'actualité au Québec.

L'idée est de réduire la semaine de travail de 40h à 32h, sans pour autant changer les conditions de travail ou amener une diminution salariale. Comme tout changement dans notre mode de vie, cette proposition ne vient pas sans controverses.

La semaine de cinq jours, souvent attribuée à Henry Ford qui fermait ses usines deux jours par semaine, est maintenant devenue coutume presque partout autour du monde. Pourtant, cela ne veux pas forcément dire que c'est encore un mode de travail applicable.

Entre 2015 et 2019, l’Association pour la durabilité et la démocratie (Alda) en Islande a demandé à 2500 islandais de passer d'une semaine de 40 heures réparties en cinq jours, à une semaine de 35 heures répartie sur quatre jours. La réponse fût extrêmement positive: 86% des participants disaient opter pour une semaine plus courte si l'option leur était offerte.

De plus en plus de compagnies québécoises adoptent ce mode de travail réputé de diminuer le stress des employés, augmenter leur énergie, leur motivation et leur permettre de mieux concilier la relation travail-famille. Le studio de jeux vidéo Eidos basé à Montréal et Sherbrooke à récemment annoncé que tous leurs employés allaient désormais passer à la semaine de quatre jours. Il en est de même pour la PME Poches & Fils qui a vu sa productivité augmenter depuis la transition.

Ce n'est toutefois pas chose facile. Diminuer le nombre de jours de travail et augmenter la fin de semaine à trois jours signifie une grosse restructuration de la journée au bureau. Certains travailleurs de l'étude Islandaise ont par exemple dit qu'ils manquaient de temps pour réaliser leurs tâches. Quelques solutions ont été d'avoir des réunions plus courtes ou de prioriser les tâches afin de supprimer celles qui sont superflues et conserver ce qui est essentiel au bon fonctionnement de l'entreprise.

Ainsi, une semaine de quatre jours présente des avantages difficiles à nier, même si l'instaurer ne se ferait pas sans des ajustements important auprès des entreprises. C'est dans de tels contextes que travailler en espace de coworking peut s'avérer extrêmement avantageux pour les cadres comme pour les employés. Sans le souci de devoir gérer et financer des espaces de bureau privatifs, les espaces de travail collaboratifs permettent aux employés de s'échanger les jours de travail et aux entreprises d'adapter la location d'espace aux besoins du moment. Quand il est question de bien-être au travail, cela avantage aussi les employés en leur permettant réduire leur temps en transport en commun et de profiter de tout le potentiel de réseautage malgré la semaine de travail écourtée.

Pour conclure, bien que ce ne soit pas un système auquel tout le monde pourra se mouler, la semaine de 4 jours vaut la peine d'être considérée.



Articles reliés

Le Salon du livre de Montréal en 2019

24 novembre 2022

Que faire à Montréal ce week-end ?

Idées Posts Marianne 2

24 novembre 2022

Promotion du Vendredi Fou - 50% de rabais

La halte vous suggère 1

17 novembre 2022

La fin des vignettes de stationnement à gratter

Voir plus d'articles